Portrait de Stéphane

Stéphane, c’est un sens inégalé du spectacle. Généreux et altruiste, sa préoccupation centrale est le plaisir du public ! Pour le plus grand bien des spectateurs, il aurait ainsi refusé la demande de Maître Gims d’assurer la première partie de nos spectacles ! Son attention pour les autres, il la porte aussi pour les membres de son équipe. Jamais à court d’idées, toujours prêt à contribuer aux impros les plus complexes, Stéphane n’hésite pas à appuyer ses complices improvisés, au travers d’un jeu juste, savoureux et hilarant.




Sur scène, Stéphane brille dans sa façon d’interpréter les personnages qui nous entourent avec un souci exacerbé du détail. Ses interventions, drôles et rythmées, composent sans cesse avec celles de ses comparses de jeu, offrant des impros savoureuses et pointues tout en jonglant avec une large palette d’émotions et de situations délirantes.


En dehors de l’impro, Stéphane est un épicurien dans l’âme. S’il n’était allergique au sport, on croirait même que l’expression troisième mi-temps a été inventée spécialement pour lui. Pour le retrouver, inutile de sonner à sa porte, suivez plutôt l’agenda des festivités namuroises. Eh oui, Stéphane, c’est le copain qu’on adore mais qu’on n’arrive jamais à suivre, au point de soupçonner Morphée de l’avoir complètement abandonné. Qu’à cela ne tienne, son plaisir passe par celui des autres et sa générosité et sa motivation festive auront vite fait de vous envahir, vous entraîner et vous séduire.


Stéphane, c'est la fraternité en mode Zap’Héros. Assoiffé de nouvelles aventures et chaud comme une baraque à frites, on peut vous l’assurer: avec lui, l’équipe a encore de nombreux chapitres à écrire!

Ses passions

- L'humour anglo-saxon, même Trump le fait rire

- Toutes raisons et excuses pour boire une bière

- La science et la conquête spatiale, briguant la place de premier Namurois dans l'espace

Ses catégories d’impro préférées

- Zones d'humeur

- DVD

- Exercice de style

Ses personnages fétiches

- Tchierry, le baraki véreux, sexiste et brute

- Mr Blanchard, l'éternel malchanceux parano au bord de la crise de nerfs

- Jean Edouard, le bien né maniéré qui n'assume pas sa sexualité

Posts Récents
Portraits

Suivez-nous sur

  • Facebook